tout ce qu'il faut savoir sur le dogue allemand

Le dogue allemand, tout ce qu’il y a à savoir !

Comme l’a si bien dit un célèbre humoriste américain, les chiens sont les seuls animaux qui peuvent nous aimer plus qu’eux même. Ces animaux ont toujours été nos fidèles compagnons depuis la nuit des temps, parmi eux le célèbre dogue allemand. Vous voulez en savoir plus sur cette race ? Restez accroché, on vous révèle tout !

Les caractéristiques du dogue allemand

Comme son nom l’indique, c’est un chien qui tient des origines allemandes. Il est également connu sous le nom de « grand danois ». D’ailleurs, nombreux sont ceux qui contestent ses origines allemandes, affirmant qu’il vient du Danemark. C’est un sujet assez sensible, toutefois, tout ce qu’il y a à savoir sur son histoire, c’est que c’est un chien qui résulte d’un croisement net entre les chiens de taureau et les chiens de chasses.

C’est un animal fort imposant. Le male peut mesurer jusqu’à 85 cm pour un poids de 50 à 70 kg tandis que la femelle peut atteindre les 75 cm pour 45 à 70 kg. La peau offre une texture lisse, étant donné que les poils du dogue allemand sont très courts. Jusqu’à aujourd’hui, on a pu recenser 4 types de couleur pour sa robe, dont le bleu, le fauve, le noir et l’arlequin. Ce type de chien fait partie des chiens les plus grands au monde. Et malgré son physique impressionnant, voire même un peu effrayant parfois, c’est un chien tout à fait sociable. Il peut s’adapter à n’importe quel type de groupe social. Il est aussi très fidèle à son propriétaire et peut procurer beaucoup d’affections. De temps en temps, il est important de le soumettre à quelques exercices. Toutefois, ces dernières ne doivent pas être trop intenses puisqu’elles risqueront d’user assez vite l’articulation du chien. Il faudra juste s’en tenir à quelques balades, une ou deux fois par jour si possible. Le dressage à la laisse devrait commencer dès le jeune âge.

C’est un vrai chien de garde qui ne se laisse pas facilement intimidé. Grâce à son caractère docile, l’apprentissage et le dressage peuvent se passer très facilement. Toutefois, les propriétaires sont conseillés de commencer le dressage le plus tôt possible, quand ils sont encore petits. Une fois qu’ils atteignent leur taille et poids adultes, il sera plus compliqué de faire leur éducation. Le dresseur aura un peu du mal à s’imposer face à leurs grandes postures. Quant à l’espérance de vie, elle est assez courte comparée à celle des autres races. 7 ans est l’âge moyen de leur survie. Cependant, il y en a quelques-uns qui vivent bien au-delà. Tout dépend de leur état de santé et de l’environnement dans lequel ils se trouvent. D’ailleurs, le dogue allemand est susceptible aux maladies du cœur, aux douleurs d’estomac et à quelques problèmes liés aux os comme le syndrome Wobbler qui s’attaque aux vertèbres cervicales.

Le budget à préparer pour son acquisition

Étant donné ses traits de caractères remarquables et sa position au top liste des chiens les grands au monde, le dogue allemand est vendu à la coquette somme de 1 500 euros, voire même plus. Pour les chiens déjà bien dressés, le prix peut même monter un peu plus. En tout cas, c’est un chien qui reste fort abordable. Il existe d’autres races qui se vendent cent fois plus, comme le mastiff tibétain. Les dépenses ne s’arrêteront pas à l’acquisition, il va aussi falloir penser aux divers coûts d’entretien, dont sa nourriture. En moyenne, un dogue allemand adulte peut consommer jusqu’à 100 euros de nourriture en un mois. Toutefois, tout dépendra du rythme alimentaire auquel on le soumet dès son jeune âge. Les autres dépenses seront liées aux soins pour que l’animal puisse rester en bonne santé. D’ailleurs, si le propriétaire en a les moyens, il est parfois préférable de souscrire à une mutuelle afin de réduire les coûts de soin, vu que c’est un animal plutôt fragile.

Un régime alimentaire équilibré

Comme n’importe quel autre chien, le dogue allemand devrait également être soumis à un bon régime alimentaire, surtout que sa taille peut parfois lui être handicapante avec l’âge. Il est donc important de lui offrir une nourriture qui est favorable à ses os, afin que ces derniers puissent être bien résistants. Il n’est pas recommandé de lui donner une trop grande quantité de nourriture en une seule fois. L’idéal sera de le nourrir 4 à 5 fois par jour, à des intervalles réguliers. Cette méthode l’aidera également à ménager son estomac. Dans le cas où le propriétaire ne connaît pas les besoins nutritifs du chien pour lui offrir un bon équilibre alimentaire, il est préférable de consulter un professionnel qui connaît mieux les besoins spécifiques de l’animal. Mais en général, comme la majorité des chiens, il est tout à fait normal de le nourrir avec des croquettes ou des rations ménagères.